Menu

Les cellules dendritiques (DC) sont des cellules présentatrices d’antigènes du système immunitaire. Elles ont un rôle très important dans l’initiation des réponses immunitaires et le maintien de la tolérance au « soi » de l’organisme. Chez la souris, il existe plusieurs sous-populations de DC avec des caractéristiques phénotypiques et fonctionnelles différentes (Figure 5). Parmi elles, les DC conventionnelles sont responsables de la présentation de l’antigène. On distingue les DC résidentes présentes dans les organes lymphoïdes secondaires des DC migratoires. Ces dernières résident dans les tissus périphériques où elles détectent la présence de signaux inflammatoires et de récepteurs de reconnaissance de motifs moléculaires associés aux pathogènes. Ceci provoque une internalisation et une dégradation de l’antigène qui est par la suite présenté à la surface cellulaire par le CMH. Les DC passent alors d’un stade immature à un stade mature, migrent vers les organes lymphoïdes secondaires et peuvent ainsi présenter l’antigène aux lymphocytes T, ce qui déclenche leur activation et la production de cytokines.

Figure 5 : cellules de Langerhans