Menu

Les cancers des Voies Aéro-Digestives Supérieures (VADS) représentent environ 10 % de l'ensemble des cancers en France. En 2005, le nombre de nouveaux cas était estimé à 16 000 (dont 80% chez les hommes) et le nombre de décès était de 5 406 (dnt 83% chez les hommes). Chez les hommes, ces cancers arrivent au 4ème rang pour l’incidence et au 5ème pour la mortalité.

Ces cancers sont très peu fréquents avant 35 ans. Leur taux d’incidence est maximal entre 50 et 59 ans mais reste élevé jusqu’à 84 ans. Chez les hommes, le taux d’incidence de ces cancers a très fortement diminué entre 1980 et 2005. Chez les femmes, les taux d’incidence sont au contraire en augmentation, avec un doublement entre 1980 et 2005. Cette évolution doit être mise en relation avec l’évolution des deux facteurs de risque majeurs de ces cancers que sont la consommation de tabac et d’alcool.

Un comité de pilotage multidisciplinaire a été constitué, dont les réflexions ont permis l'identification des axes prioritaires de ce PAIR. Ces 6 axes ont servi de socle à un appel à projets national lancé en janvier 2011:

  • Axe 1 : Aspects biologiques fondamentaux

  • Axe 2 : Cancers des VADS & HPV

  • Axe 3 : Diagnostic précoce et lésions "précancéreuses"   

  • Axe 4 : Epidémiologie des cancers des VADS ; Disparités sociales, Disparités Géographiques, facteurs de risque  

  • Axe 5 : Stratégies d’individualisation thérapeutiques  

  • Axe 6 : Suivi, surveillance (secondes localisations), vie après le cancer

Suite à cet appel à projet, l'ARC, l'INCa et la LNCC ont décidé de financer 7 projets. Ces travaux visent d'une part à mieux comprendre les mécanismes concourant au développement des cancers des VADS (notamment le rôle des agents infectieux) et, d’autre part, à développer des outils de diagnostique et thérapeutiques pour améliorer la prise en charge des patients. 

→ voir la liste des 7 projets sélectionnés